PI113-Le-point-sur-AMIANTE-02

L’amiante, s’en protéger avec sérénité

Pour chacun d’entre nous, professionnels comme « grand public » l’amiante est depuis longtemps déjà identifié comme un danger certain pour la santé de tout un chacun. L’amiante demeure incontestablement une préoccupation majeure de santé publique mais également de santé au travail.

Pour autant, la vigilance des professionnels est rarement proportionnée au risque qui est parfois négligé. L’amiante est présent tout autour de nous, dans certains bâtiments et dans de nombreux équipements techniques.

Le risque d’exposition aux fibres d’amiante est souvent lié aux travaux de nettoyage, de rénovation, de démolition des bâtiments ou d’installation amiantés.

Ainsi, tous les professionnels amenés à se trouver en contact direct ou indirect avec des fibres d’amiante se doivent d’analyser le risque auquel ils pourront être confrontés au sein de leur zone d’intervention.

Dans ce contexte, un cadre réglementaire très strict fixe les dispositions à mettre en œuvre en faveur de :

  • La protection de la population avec notamment le repérage des matériaux contenant de l’amiante (Code de la santé publique).
  • La protection des travailleurs susceptibles d’être exposés (évaluation des risques, méthodologie d’évaluation des niveaux d’empoussièrement, modalités d’intervention sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante).
  • La protection de l’environnement avec en particulier les modalités d’élimination des déchets.

Pour ces raisons l’utilisation d’équipements de protection individuelle et collective est obligatoire et permet de protéger l’expert dans le cadre de ses fonctions ainsi que son entourage professionnel et familial en assurant une gestion responsable de ses équipements qui une fois utilisés deviennent des déchets potentiellement amiantés.

Sans ces reflexes qui doivent devenir une règle, une contamination de notre entourage est possible.
En améliorant nos comportements et nos méthodes de travail, nous contribuons à la protection de chacun et valorisons la dimension environnementale de nos sociétés.

« Se protéger efficacement, c’est simple et peu coûteux, mais nécessite une certaine rigueur. »

Ces dispositions sont au cœur de l’activité et des préoccupations de PREVENBAT qui en complément de l’ensemble des missions de diagnostics amiante pratiquées par nos opérateurs, accompagne les professionnels de la construction pour apporter des réponses adaptées aux diverses obligations liées au risque amiante.

Pas de recette miracle, ni de pack communication tout fait, PREVENBAT étudie au cas par cas, avec une communication et un support adaptés à la problématique rencontrée par notre interlocuteur. Aborder le sujet avant d’arriver à une situation de crise est préférable. La communication participe à l’apaisement, mais ne réparera pas les dégâts.

Il faut anticiper, vulgariser et éviter les délires anxiogènes : ce n’est pas parce que l’on marche sur des dalles amiantées, que l’on va contracter un mésothéliome.

Si les bailleurs sociaux, et encore pas tous, ont compris l’intérêt d’une communication amiante, ailleurs les donneurs d’ordre restent souvent frileux.

En conclusion, nos activités respectives impliquent une obligation de résultats envers nos salariés (en matière de santé et aussi envers l’environnement).
La présence d’amiante doit être détectée au plus tôt, afin de maîtriser les risques encourus, d’établir les préconisations adaptées pour chaque intervenant concerné directement ou indirectement et aussi de maîtriser les délais inhérents à nos dossiers.

Stéphane Antunes
PREVENBAT

Thibauld Reval
Author: Thibauld Reval

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email