FORMATION - Bandeau intranet - 1200x 550-72

Formation. TEA de décembre 2023 : des résultats exceptionnels !

Félicitations aux 9 nouveaux experts Polyexpert qui ont obtenu le TEA en décembre 2023 : Frédéric Cali (Metz), Faycal Firane (Courbevoie), Arméline Fourmond (Evreux), Julien Gornet (Lyon), Youen Guillemette (Lille), Amaury Huaux (Lille), Nicolas Nivlet (Strasbourg), Baptiste Pelle (Lille) et Manon Taquet (Lille) avec une mention spéciale pour Frédéric Cali et Nicolas Nivlet, majors de cette session. Découvrez les témoignages de Frédéric Cali et Manon Taquet. 👇

A la session TEA du 4 décembre 2023, le taux de réussite du Groupe est de 9 candidats sur 9, soit 100 % de réussite. Exceptionnel !

La moyenne est de 14,18/20 pour les lauréats du Groupe Alkera.

Quant à l’ensemble des candidats sur le plan national, le taux de réussite est de 73 % (37 candidats reçus sur 51), pour une moyenne générale de 12,69/20.

Pour mémoire, l’examen du TEA (Technicien Expert Assurance) est un certificat de compétences délivré par la CEA (Compagnie des experts agréés).

L’examen a eu lieu après 2 semaines de formation réalisées par la CEA.

 Il s’agit d’un écrit de 3 heures composé de plusieurs épreuves :

  • Un QCM généraliste sur l’ensemble des domaines abordés et des points de détails sur par exemple les conventions, les différentes techniques d’étanchéité d’une douche…
  • Quatre exercices avec des cas pratiques sur les Dégât des Eaux, l’incendie, le Matériel et les Marchandises.

« J’ai commencé à réviser en février seul et avec d’autres confrères experts des cabinets de mon secteur que je retrouvais après le travail. Pendant l’été, j’ai poursuivi mes révisions puis j’ai accéléré la cadence en septembre. Avec mon collègue de Strasbourg [Nicolas Nivlet], on se retrouvait le soir après la formation organisée par la CEA pour s’exercer, faire des cas pratiques et des annales des épreuves précédentes. D’ailleurs réviser à plusieurs m’a beaucoup aidé, c’était stimulant.
Les examens me tiennent beaucoup à cœur, je me suis mis une pression monstre, j’ai mis toutes les chances de mon côté et le travail a payé.
L’obtention du TEA ne va pas changer mon quotidien mais c’est une reconnaissance de mes acquis. Au sein de ma région, l’attribution des dossiers n’est pas conditionnée par le TEA ou la certification, c’est une chance. Bien sûr, je pense à l’étape d’après mais c’est prématuré. Aujourd’hui, je suis soulagé et enthousiaste, et, je peux passer à d’autres projets. »

« J’ai trouvé la formation CEA très intéressante et pertinente. J’ai approfondi les sujets du programme comme la PE sur laquelle je suis moins à l’aise. J’ai fait et refait les annales tout en révisant avec mes 3 autres collègues de Lille qui se présentaient aussi. Il y a eu une très forte entraide ce qui a participé à notre réussite à tous les 4 ! Nous avons également révisé pendant 3 jours avec des experts de Polyexpert à Courbevoie.
Quand la première semaine de formation CEA a débuté, je venais de reprendre le travail depuis une semaine après un congé maternité, ce qui n’a pas été facile.
Il n’existe pas de formation diplômante d’expert en assurance. Les assurés nous demandent parfois quelles études faire pour ce métier. Je pense que le TEA représente une reconnaissance de nos compétences. Il m’arrive souvent de me remettre en question dans mon travail. Si je n’avais pas réussi, la remise en question aurait été plus forte et je me serais sentie moins légitime. D’une certaine façon, cette réussite m’a rassurée. »

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email