FORMATION - Bandeau intranet - 1200x 550-72

Formation
Résultats TEA
de mars 2022

Bravo aux 8 nouveaux experts du Groupe titulaires du TEA : Alexandre Beck, Jean-Baptiste Chanteperdrix, Michaël Le Borgne, Fabien Lefebvre, Julian Morville, Lamiaa Moussaoui, Romain Munoz et Julien Ratie. Une très belle réussite pour cette promo de mars 2022. Pour en savoir plus sur ce certificat de compétences, nous avons donné la parole à Fabien Lefebvre l’un des lauréats ; Olivier Caniou, Directeur Technique et Vice-président, Jean-François Carette, Secrétaire général 👇

A la session TEA du 14/03/2022, le taux de réussite du Groupe Polyexpert est de 8 candidats sur 9 soit 89 %.
La moyenne est de 13.1/20 pour les lauréats. Chapeau bas à Fabien Lefebvre qui finit major de la promotion avec la note de 15.3/20.

Pour mémoire, l’examen du TEA (Technicien Expert Assurance) est un certificat de compétences délivré par la CEA (Compagnie des experts agréés). L’examen du 14/03/2022 a eu lieu après 2 semaines de formation réalisées par la CEA : une session du 10/01/2022 au 14/01/2022 et une session du 31/01 au 04/02/2022.
Il s’agit d’un écrit de 3 heures composé de plusieurs épreuves :

  • Un QCM généraliste sur l’ensemble des domaines abordés et des points de détails comme par exemple les conventions, les différentes techniques d’étanchéité d’une douche…
  • Quatre exercices avec des cas pratiques sur les Dégât des Eaux, l’incendie, le Matériel et les Marchandises.


Fabien Lefebvre 
Expert fréquence et sécheresse
Polyexpert Pyrénées-Aquitaine, Toulouse depuis 2014
Ingénieur INSA Toulouse

Pourquoi j’ai passé le TEA

D’abord pour m’ouvrir les portes vers d’autres dossiers, à plus forts enjeux, et, aussi pour apprendre – j’adore ça ! – et m’améliorer. C’est important pour moi d’apporter des réponses les plus précises possibles aux assurés et aux assureurs, de maîtriser mon sujet sur le bout des doigts. La formation permet de revoir ses propres pratiques, de se remettre en cause sur certains points et de repartir sur de bonnes bases.

Ma formation à la CEA

Cette formation de 2 fois 1 semaine à 1 mois d’intervalle a été complète, avec des journées denses, un enseignement essentiellement théorique mais avec quand même des cas pratiques. C’était super intéressant. Nous avons abordé le Code Civil, les conventions, la PE, le matériel, la RCCI… A titre personnel, c’est sur le code civil que j’ai le plus appris et sur lequel je suis reparti sur des bases saines. Le fait d’avoir en ligne de mire un examen augmente son investissement : on cherche, on creuse, on y met beaucoup plus d’énergie.

Mon environnement de travail

Mon responsable de Bureau, Guillaume Cadier, m’a libéré des créneaux dans mon agenda. J’ai pu consacrer du temps à la préparation et à l’examen. D’ailleurs, mes collègues ont d’une certaine façon contribué à ma réussite 😊 Ils ont repris des dossiers que j’aurais dû traiter en temps normal. J’ai eu de la chance de pouvoir me préparer dans de bonnes conditions.

Olivier Caniou
Directeur Technique Groupe
Vice-président Groupe

L’intérêt du TEA pour les experts

Il y en a plusieurs. Celui de se former, d’acquérir de nouvelles compétences qui leur permettront d’être plus à l’aise dans leur métier. Celui d’une maturité et d’une sérénité pour les dossiers fréquence et une ouverture possible vers les dossiers complexes. Celui d’être reconnu par leurs pairs au sein de l’organisation et à l’extérieur comme expert ayant une certaine expérience et un certain niveau. Pendant la formation, celui de rencontrer d’autres experts et de confronter leurs pratiques.

L’intérêt du TEA pour les clients

Cela nous permet dans une logique d’audit, de traçabilité, de process de garantir à nos clients que ces collaborateurs-là ont reçu un bagage minimum de formation. Il faut garder à l’esprit qu’il n’y a pas de diplôme spécifique pour la profession d’expert et que le TEA comme d’autres qualification donne un gage de qualité aux services rendus.

Mon message en tant que Directeur Technique

Le TEA s’inscrit dans une démarche qui vise à assoir les fondamentaux techniques des experts tout comme leurs fondamentaux assurantiels. C’est absolument nécessaire et c’est une volonté du Groupe. Il y a des experts qui passent le TEA et d’autres qui continueront avec des formations techniques comme la Certification et/ou des formations managériales.

Jean-François Carette
Secrétaire général

Avec nos 8 experts qui ont brillamment obtenu le certificat TEA en mars dernier, Polyexpert possède désormais 74 experts certifiés.

Délivré par la CEA, le certificat TEA est un jalon important dans le parcours de l’expert, c’est le 1er niveau de validation de ses compétences professionnelles après quelques années d’expérience acquise sur le terrain. Le passage du TEA a lieu au terme d’une formation dispensée par la CEA, mais celle-ci est l’étape finale d’un parcours de formation plus global que l’expert aura accompli au sein du Groupe.

Métier de terrain oblige, la formation de l’expert combine expérience accumulée au fil des missions qui lui sont confiées et formation théorique dispensée localement et au sein de Polyexpert Formation. L’organisme de formation du Groupe a pour mission d’accompagner les experts dans leur montée en compétences, en proposant un parcours composé de 3 modules d’une semaine chacun : L’Initiation à l’Expertise lors de la 1ère année, puis les modules Expert Généraliste : niveau 1 au bout de 2 ans de présence, et un approfondissement des connaissances avec le niveau 2. C’est à l’issue de ce programme étalé sur 4 ans que l’expert est à même de présenter le TEA avec de sérieuses chances de réussite. Certains pourront alors envisager d’aller plus loin avec la Certification EEA, et c’est un autre voyage qui commence…

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email